Transics publie ses chiffres du 3ème trimestre 2008

De nombreux nouveaux contrats signés malgré un marché difficile

Points saillants

  • Ventes du 3ème trimestre 2008 en baisse de 18% par rapport au 3ème trimestre 2007 : 9.096 Mio euros
  • Revenus en hausse de 14% pour les 9 premiers mois de 2008 par rapport à la même période 2007
  • Nouveaux clients sur les marchés clés et en développement malgré un climat économique défavorable

Résultats du 3ème trimestre affectés par le déclin économique

Au cours du troisième trimestre 2008, Transics a affiché un revenu total de 9.096 Mio euros, soit une baisse de 18 % par rapport aux chiffres du même trimestre de l’année dernière (11.174 Mio euros).

Durant les neuf premiers mois de 2008, Transics a livré 9.290 ordinateurs de bord et généré un chiffre d’affaires de 34.336 Mio euros, soit une hausse de 14% par rapport à la même période de 2007. Sur ses marchés clés que sont le Benelux et la France, Transics a augmenté ses ventes de 12% en passant de 25.388 Mio euros pour les 9 premiers mois de 2007 à 28.529 Mio euros pour la même période en 2008. Elle a réalisé une augmentation de 25% sur ses marchés en développement dans toute l’Europe, où son revenu global est passé de 4.645 Mio euros à 5.807 Mio euros.

Les faibles performances enregistrées au cours du troisième trimestre sont la conséquence d’une combinaison de facteurs. Après le ralentissement traditionnel des deux mois d’été, Transics a enregistré un fort ralentissement en septembre, lorsque la détérioration du climat économique a causé une incertitude temporaire chez ses clients qui ont retardé leur décision d’achat. Ce ralentissement a été aggravé par le fait que certains clients ont ajourné leur décision d’achat suite à l’introduction du nouvel ordinateur de bord TX-MAX lancé par Transics fin août. De plus, la crise soudaine des marchés financiers, sur lesquels comptent certains clients de Transics pour obtenir des financements, a également retardé les livraisons et la comptabilisation de revenus de contrats déjà signés avec des clients.

Résilience de Transics : les nouveaux contrats signés en témoignent

Transics a signé 21 contrats de plus de 20 ordinateurs de bord chacun en septembre et octobre.

Citons parmi les opérations les plus intéressantes réalisées au cours de ces derniers mois la signature d’une série de contrats avec des entreprises de transport d’Europe de l’Est comme Észiás en Hongrie, Jas-FBG et PSW en Pologne et Virem en Slovaquie. En Roumanie, Transics a décroché un contrat avec Dunca pour 300 camions. En Allemagne, elle a obtenu d’équiper 53 camions de Schmelzer et 102 camions de DTH Speditionsgesellschaft. Le lancement réussi du TX-MAX, l’ordinateur de bord nouvelle génération de Transics, a contribué à la conclusion de plusieurs contrats d’envergure sur le marché néerlandais : Van der Wal (140 camions), Verhoek Europe (325 camions) et Bakker Logistiek (450 camions).

Les nouveaux clients font confiance au leadership de Transics et sont convaincus que la nouvelle solution Transics les aidera à optimiser leurs activités dans un environnement économique difficile. Jaap Verhoek, Directeur technique du groupe de services logistiques Verhoek Europe a déclaré : « Nous cherchions une solution alternative de gestion de flotte et notre choix s’est rapidement porté sur Transics, qui est une référence hors pair en matière de solutions avancées de gestion de flotte et dont la qualité et le service sont irréprochables. » Gerrit Kolk, Directeur financier de Verhoek Europe, a ajouté : « Transics offre une solution all-in-one puissante, qui se distingue de toutes les autres solutions proposées sur le marché. Nous sommes convaincus du fait que notre choix nous aidera à huiler nos processus, optimiser nos activités et réduire nos coûts. »

Déclaration du CEO

« Transics ne peut échapper complètement aux pressions de l’environnement économique global, qui connaît une détérioration plus rapide que tout ce que nous avons connu en 18 ans d’existence. Les résultats de notre troisième trimestre reflètent parfaitement cette réalité. Je ne doute pas un seul instant de la capacité de mon équipe à traverser ces temps incertains. Les nouveaux contrats que nous continuons à signer chaque semaine démontrent que mon optimisme est fondé, » a déclaré Walter Mastelinck, CEO de Transics. « Au cours des prochains mois, nous continuerons à faire face aux défis du contexte économique actuel et nous nous y préparons en gérant de façon optimale notre base de coûts. J’ai l’intime conviction que nous sommes relativement bien équipés pour affronter les conditions difficiles du marché, étant donné que nous pouvons compter sur un flux important de revenus récurrents et que nous travaillons avec une toute nouvelle gamme de produits qui augmentent notre compétitivité. J’estime également qu’aucun de nos concurrents directs ne peut se vanter d’avoir une base installée plus importante, des revenus récurrents plus solides ou une diversification géographique plus grande. »

Changement au niveau du Conseil d’administration

En raison du récent placement privé de participations existantes, Transics a modifié la composition de son Conseil d’administration, qui compte désormais un directeur indépendant supplémentaire et deux directeurs choisis parmi les actionnaires de référence. Le directeur indépendant Vladimir Lasocki, Administrateur du groupe Carlyle, l’ancien investisseur de Transics, Felix Oberdorfer, Directeur des investissements chez Parcom Quoted Equity et Ana Vizcaino, représentante d’EQMC Europe Development Capital Fund, apporteront leur expertise au Conseil d’administration de Transics.

Perspectives

Étant donné le ralentissement économique et l’impact attendu sur les performances de l’entreprise à court terme, les dirigeants de Transics prévoient pour l’ensemble de l’exercice 2008 un revenu d’au moins 43,5 Mio euros, avec une marge EBITDA d’environ 20%.

Fondée en 1991, Transics International SA développe et commercialise des solutions high-end de gestion de flotte pour le secteur du transport et de la logistique. Grâce à de nombreuses années d’expérience, des efforts soutenus de R&D et un intérêt constant pour l’expérience de ses clients, Transics est devenue le leader européen de son secteur. Outre son siège à Ypres (Belgique), elle est active dans toute l’Europe. Elle est cotée sur Euronext Brussels (TRAN) depuis 2007.