Introduction en bourse Transics fourchette de 14,5 – 17,5 euro/action

La periode de l’offre debutera le 4 juin 2007

Transics, l’un des acteurs européens prépondérants dans le domaine des ordinateurs de bord et des solutions de gestion de flotte pour les secteurs du transport et de la logistique et l’« Entreprise la plus prometteuse de l’Année 2006 », donne le coup d’envoi de son introduction en bourse sur Eurolist by Euronext Brussels. La période de l’offre débutera le lundi 4 juin 2007 pour se clôturer le vendredi 15 juin 2007, sous réserve de clôture anticipée. La transaction, hors option de surallocation, portera sur un montant de 40 millions d’euros maximum et se composera d’une augmentation de capital pour un montant maximal de 26 millions d’euros et d’une vente d’actions existantes pour un montant maximal de 14 millions d’euros. Fortis et ING interviendront en qualité de Joint Lead Managers dans le cadre de l’introduction en bourse. Dexia Banque Belgique a été désignée Co-Manager.
Résumé de la transaction

  • L’offre totale portera sur un montant maximal de 40 millions d’euros, à l’exception d’une option de surallocation de 15 % et consistera en actions nouvellement émises assorties de coupons VVPR pour un montant maximal de 26 millions d’euros et en actions existantes pour un montant maximal de 14 millions d’euros.
  • La fourchette de prix sera comprise entre minimum 14 ,5 euros et maximum 17,5 euros par action. Le prix définitif de l’offre sera fixé dans cette fourchette de prix et sera publié le samedi 16 juin 2007 ou le premier jour ouvrable bancaire qui suit la clôture de l’offre.
  • Sur la base de cette fourchette, la valorisation de Transics se situera entre 93,6 et 115,5 millions d’euros (fully diluted).
  • L’offre sera subdivisée en deux tranches. Une première tranche de maximum 15 % des actions offertes sera réservée à l’allocation aux investisseurs particuliers belges (avec un minimum de 10 % des actions offertes, en cas de souscription totale). De celle-ci, un montant maximal de 250.000 euros sera réservé aux travailleurs du groupe Transics. Le solde sera réservé à l’allocation aux investisseurs institutionnels en Belgique et en Europe.
  • ING Belgique et Fortis Banque interviendront en qualité de Joint Lead Managers. Dexia Banque Belgique a été désignée Co-Manager.
  • Les Lead Managers pourront surallouer un nombre limité d’actions existantes. Cette option de surallocation ne pourra excéder 15 % de l’offre totale ou un montant maximal de 6 millions d’euros. L’option de surallocation consistera en la vente d’actions existantes.
  • La période de souscription débutera le lundi 4 juin 2007 et devrait s’achever le vendredi 15 juin 2007, sauf clôture anticipée. La période de souscription sera ouverte pendant au moins 6 jours ouvrables bancaires. En aucun cas la période souscription ne sera clôturée avant le 11 juin.
  • Dès le 1er juin 2007, le prospectus en anglais et en néerlandais ainsi qu’un résumé en français et le complément du prospectus seront accessibles au public sur le site Internet de la société et des banques intervenantes.

Investment Case

Transics a été fondée en mai 1990 sous l’ancien nom de Fleet Management Systems Europe, une spin-off de Toppower, une entreprise active dans le développement de logiciels ERP. Depuis sa constitution, Transics s’est consacrée au développement d’ordinateurs de bord et de solutions de gestion de flotte pour les secteurs du transport et de la logistique.
Transics est l’un des pionniers en matière d’offre de solutions globales de gestion de flotte répondant aux besoins du secteur du transport. En 1997, Transics a lancé Laura, la troisième génération d’ordinateurs de bord. Cet ordinateur de bord offrait pour la première fois une plateforme matérielle propre équipée d’une liaison de communication avec le backoffice. Aujourd’hui, les solutions de gestion de flotte de Transics reposent sur l’ordinateur de bord Quattro Plus, une plateforme de communication GPRS en temps réel et un logiciel backoffice sophistiqué. Transics offre ainsi à ses clients une solution tout-en-un pour la gestion globale de leur flotte. Les solutions de Transics sont actuellement installées dans plus de 35.000 poids lourds de plus de 800 sociétés de transport.

En 1998, Transics a récolté du capital à risque complémentaire pour débuter en 1999 l’expansion internationale de l’entreprise. A l’origine, Transics a étendu ses activités vers la France et les Pays-Bas et travaille depuis activement à l’expansion accrue de ses activités européennes. Aujourd’hui, Transics est devenue le leader du marché des solutions de gestion de flotte dans le Benelux et en France. Au cours des 5 dernières années, Transics a continué de s’étendre en Espagne, en Allemagne, en Scandinavie ainsi qu’en Europe centrale et orientale. Transics a récemment débuté des activités en Pologne et en Tchéquie.
En mai 2006, le Groupe Carlyle, l’un des plus grands fonds d’investissement au monde, est entré dans l’actionnariat de Transics. Le Groupe Carlyle détient à ce jour 79,5 % des actions, à côté des membres du senior management (1 %), de Walter Mastelinck et de Ludwig Lemenu qui détiennent ensemble 19,5 % de Transics. Fin 2006, Transics s’est vu décerner le « Prix du Gouvernement flamand de l’Entreprise la plus prometteuse de l’Année 2006 ».
En avril 2007, Transics a acquis la société française Delta Industries Service (DIS). DIS fournit des solutions matérielles et logicielles pour l’extraction, l’archivage et le traitement de données provenant des tachygraphes analogiques et numériques. Ces solutions complètent les produits de Transics et étendent ainsi la gamme de produits actuelle de Transics.
Transics a réalisé en 2006 (chiffres basés sur une consolidation pro forma incluant DIS) un chiffre d’affaires consolidé de 30,531 millions d’euros. Transics a confirmé ainsi son modèle de croissance, qui lui a permis de tripler son chiffre d’affaires sur les cinq dernières années. L’EBITDA, qui a également enregistré une hausse notoire, atteignait 10,207 millions d’euros en 2006. L’EBIT s’élevait en 2006 à 7,912 millions d’euros et le bénéfice net à 1,874 millions d’euros. Au début du mois d’avril 2007, Transics occupait 158 collaborateurs.

Structure de l’offre

L’offre s’élèvera à un montant maximal de 40 millions d’euros, à l’exception d’une option de surallocation de 15 %. L’entreprise a l’intention d’émettre de nouvelles actions assorties de coupons VVPR pour un montant maximal 26 millions d’euros. Les coupons VVPR donnent à l’investisseur particulier le droit de bénéficier d’un taux de précompte mobilier belge réduit (15 % au lieu de 25 %) sur les dividendes. Les coupons VVPR pourront être négociés séparément. Par ailleurs, des actions existantes pour un montant maximal de 14 millions d’euros seront offertes par Carlyle à titre d’actionnaire vendeur. Les actions existantes ne seront pas assorties d’un coupon VVPR. Avec l’option de surallocation pour un montant maximal de 6 millions d’euros, Carlyle et le management de Transics offriront des actions existantes pour un montant total maximal de 20 millions d’euros. Le management ne vend des actions que dans le cadre de l’option de surallocation.

L’offre se composera de deux tranches. Une première tranche de maximum 15 % des actions offertes sera proposée dans le cadre d’une offre publique aux investisseurs particuliers belges (avec un minimum de 10 % des actions offertes en cas de souscription totale). De celle-ci, un montant maximal de 250.000 euros sera réservé aux travailleurs du groupe Transics. Le solde des actions offertes sera réservé à l’allocation aux investisseurs institutionnels en Belgique et en Europe par le biais d’un placement privé. En fonction du résultat de la souscription, le coefficient entre particuliers et investisseurs institutionnels pourra être modulé.

En fonction du prix définitif, le management de Transics souscrira de 942.105 à 1.087.560 nouvelles actions par l’exercice de warrants existants qu’il détenait avant la première date de cotation.

Tous les actionnaires actuels ont conclu un accord de lock-up avec les Lead Managers pour une période de 6 mois à dater du premier jour de négociation. Ces actionnaires ne pourront céder les actions qu’ils détenaient avant la première date de cotation, ni les actions auxquelles ils ont souscrit par l’exercice des warrants qu’ils détenaient avant la première date de cotation, sans l’autorisation préalable des Lead Managers. Cet accord ne s’applique pas aux actions vendues dans le cadre de l’offre, ni aux actions existantes vendues afin de couvrir la surallocation, ni aux actions prêtées aux Lead Managers afin de couvrir les éventuelles surallocations, ni à toute autre exception décrite dans le prospectus. Par ailleurs, la société a conclu un accord de standstill (prévoyant une série d’exceptions) avec les Lead Managers pour une période de 6 mois à dater du premier jour de négociation des actions de la société.

Période et prix de souscription

La période de l’offre débutera le lundi 4 juin 2007 et devrait se terminer le vendredi 15 juin 2007. La société se réserve le droit de clôturer la période de souscription à une date antérieure (les modifications éventuelles seront annoncées dans la presse financière belge). En tout état de cause, la période de souscription sera ouverte pendant au moins 6 jours ouvrables bancaires.

La fourchette de prix a été fixée entre 14,5 et 17,5 euros par action. Le prix définitif de l’offre sera un prix unique applicable à tous les investisseurs, particuliers et institutionnels. Le prix définitif de l’offre, les résultats de l’offre et la clé d’allocation pour les investisseurs particuliers seront probablement publiés dans la presse financière belge le 16 juin 2007 ou le premier jour ouvrable bancaire qui suit la fixation du prix définitif.

Affectation du produit de l’offre

L’entreprise affectera les produits nets dégagés par l’offre au renforcement de la structure financière de la société, au renforcement de la structure du capital et à l’augmentation de la flexibilité financière. Par ailleurs, les produits serviront à soutenir la croissance permanente de Transics et à développer sa position sur le marché européen. En outre, Transics affectera les nouveaux moyens financiers au développement de nouveaux produits ainsi qu’à d’autres objectifs de la société.
Walter Mastelinck, CEO de Transics, à propos du lancement de l’introduction en bourse : « Nous sommes très heureux de pouvoir donner aujourd’hui le coup d’envoi de notre introduction en bourse. Depuis 17 ans, nous travaillons chaque jour assidument au développement de Transics. Dans l’intervalle, nous avons acquis une position prépondérante dans le Benelux et en France et nos solutions de gestion de flotte ont trouvé des acquéreurs dans toute l’Europe. Nous sommes donc extrêmement satisfaits de pouvoir aujourd’hui, grâce au lancement de notre introduction en bourse, entrer dans une nouvelle phase d’internationalisation de notre entreprise. »

Option de surallocation et syndicat

ING Belgique et Fortis Banque interviendront en qualité de Joint Lead Managers et de bookrunners pour la transaction. Dexia Banque Belgique a été désignée comme Co-Manager. Il sera attribué à ING, au nom et pour le compte des Lead Managers, une option de surallocation, exerçable pendant 30 jours à compter de la date de cotation, au prix de souscription définitif, sur un nombre d’actions équivalant à un maximum de 15 % des actions offertes dans le cadre de la souscription. Les actions existantes visant à couvrir l’option de surallocation ne seront pas assorties de coupons VVPR et seront offertes par le groupe de capital à risque Carlyle et le management. Les Lead Managers ne pourront acheter ces actions qu’à titre de couverture de la surallocation. L’éventuel exercice partiel ou total de l’option de surallocation sera publié dans la presse financière belge dans les trois jours ouvrables bancaires qui suivent cet exercice.

Cotation

La première cotation de l’action Transics sur Euronext Brussels est attendue le lundi 18 juin 2007, sauf clôture anticipée. L’action sera cotée sous le symbole Euronext « TRAN » et le code ISIN international « BE 0003869865 ». Les coupons VVPR seront cotés sous le symbole Euronext « TRANS » et le code ISIN international « BE 0005613840 ». La date de paiement de l’offre attendue est le jeudi 21 juin 2007.

Prospectus

A partir du 1er juin 2007, les investisseurs pourront se procurer le prospectus (néerlandais et anglais) et un résumé en français ainsi que le complément du prospectus aux guichets de ING Belgium NV/SA, avenue Marnix 24, 1000 Bruxelles, et sur demande au numéro de téléphone +32 (0)2 464 60 01 (néerlandais), +32 (0)2 464 60 02 (français) ou +32 (0)2 464 60 03 (anglais), aux guichets de Fortis Banque NV/SA, rue Montagne du Parc 3, 1000 Bruxelles, et sur demande au numéro de téléphone +32 (0)800 903 01 (néerlandais, français et anglais), ainsi qu’aux guichets de Dexia Banque Belgique SA, Boulevard Pacheco 44, 1000 Bruxelles, et sur demande au numéro de téléphone +32 (0)800 922 00 (néerlandais, français et anglais). Sous certaines conditions, le prospectus et le résumé en français ainsi que le complément du prospectus pourront également être consultés sur l’Internet aux adresses www.transics.com, www.ing.be, www.fortisbanking.be/sparenenbeleggen, www.dexiainvestor.be et sur les sites Internet d’Euronext.

Dates importantes de l’offre (sauf clôture anticipée)

Début de la période de l’offre lundi 4 juin 2007
Fin de la période de l’offre vendredi 15 juin 2007
Publication prix de souscription/résultats de la souscription samedi 16 juin 2007
Date de cotation lundi 18 juin 2007
Date de clôture jeudi 21 juin 2007

Toute décision d’acheter des actions Transics doit être fondée sur le seul prospectus, une attention particulière étant accordée aux facteurs de risques qu’il décrit.

Transics International développe et commercialise des systèmes de gestion de flotte (ordinateurs de bord, logiciels et services) pour les secteurs du transport et de la logistique. Avec plus de 35.000 ordinateurs de bord installés, Transics est l’un des principaux acteurs européens dans son secteur. Outre le siège principal à Ypres (Belgique) et des implantations aux Pays-Bas, en France, en Allemagne et en Espagne, Transics est également active en Scandinavie et travaille en permanence à l’expansion de son organisation européenne. En 2006, Transics a étendu ses activités pour la première fois vers l’Europe de l’Est avec une représentation en Pologne et en Tchéquie. Début 2007, Transics a procédé au rachat de son concurrent DIS, lui permettant de compléter sa gamme de produits. DIS est spécialisée dans le développement et la commercialisation de solutions IT innovatrices pour l’enregistrement des données temps de service sur base de tachygraphes.